*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*

*Commémoration de l'Appel du 18 Juin 1940...*
Crédit Photo ©Morgane BRAVO. 2010 Création du Blog par *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences politiques... En 2002 Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). « EDGERYDER » Conseil de l’Europe & Commission Européenne. « Euroblogger » UE, CoR, PE, EuroPcom. *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic expérience. Présidente et Fondatrice du Think Tank Europe-Mexique.

vendredi 17 décembre 2010

*Interview de Jean Sarkozy, président du groupe de la Majorité au Conseil général des Hauts-de-Seine...*

"Nous allons débloquer 6 millions d’euros pour l’économie sociale et solidaire »

Retrouvez l’interview de Jean Sarkozy, président du groupe de la Majorité au Conseil général des Hauts-de-Seine, dans le Parisien 92 du 16 décembre 2010. Propos recueillis par Roberto Cristofoli.

Lors de la séance publique du Conseil général qui se tient demain, le président du groupe majoritaire, Jean Sarkozy, présentera une délibération sur l’économie sociale et solidaire. Une manière de faire participer activement le département à ce pan de l’économie, avec notamment une aide de 6 millions d’euros sur trois ans.

Pourquoi vouloir 10% de clauses sociales dans les marchés publics ?
Le département des Hauts-de-Seine est peuplé de 1,5 millions d’habitants. La commande publique y est par nature importante. Dans le cadre du groupe de travail que j’ai animé avec des élus de la majorité et de l’opposition, nous avons souhaité proposer cet objectif afin de développer l’économie sociale, ce qui va créer des emplois pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA. C’est donc une démarche concrète et volontariste, qui ne coûte pas plus cher au département et qui conforte son rôle dans le domaine de l’insertion. S’agissant de l’aide aux petits entrepreneurs, nous allons soutenir des initiatives de crédits coopératifs et de microcrédits.

Financièrement, le conseil général fera-t-il un effort ?
Sur une période de trois ans, nous allons mobiliser 6 M d’euros destinés à financer les projets d’entreprises et d’associations du tiers secteur. Ces projets seront sélectionnés par un jury qui comprendra des membres de la majorité et de l’opposition.

Comment allez vous contrôler ces dépenses ?
Chaque denier public dépensé doit être utile. J’ai proposé que les élus puissent être associés à l’évaluation indispensable dans le cadre d’un conseil départemental de l’ESS (économie sociale et solidaire). Il se réunira dès le 17 janvier et aura vocation à évaluer, mais aussi à faire des propositions nouvelles. Et pourquoi pas d’ailleurs proposer à l’opposition d’en assumer la présidence ?

Cette démarche s’inscrit-elle dans un cadre plus global ?
Oui. C’est une première contribution tangible au projet des Hauts-de-Seine que j’ai soumise au président du conseil général. Dans les semaines qui viennent, nous ferons des propositions concrètes : en matière d’éducation, nous voulons booster l’enseignement des langues étrangères, en matière de logement, nous voulons faciliter la vie des classes moyennes, qui ont le devoir de tout et le droit à rien, et enfin, en matière de solidarité, nous avons une responsabilité légale et morale pour soutenir, notamment, les personnes âgées et leurs familles. Le département sera en première ligne sur le défi de la prise en charge de la dépendance.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire